Qu’est-ce qu’une assurance mini omnium ?

Une petite omnium, également appelée mini omnium, n’est pas obligatoire. Il s’agit d’une assurance auto proposant une couverture plus large que l’assurance RC obligatoire. Outre les dommages causés à des tiers, la petite omnium indemnise également les dommages causés à votre propre voiture. Il s’agit uniquement des dommages dont vous n’êtes pas responsable personnellement. Toutefois, une remarque s’impose ici. En cas de vol ou de vandalisme, vous devez faire une déclaration à la police. Sinon, les dommages ne sont pas indemnisés.

Que couvre l’assurance mini omnium ?

Le tableau ci-dessous vous donne un clair aperçu des dommages indemnisés par la mini omnium, en comparaison avec d’autres couvertures. Il peut exister de petites différences d’un assureur à l’autre concernant cette garantie, mais, dans ce cas, cela est indiqué dans les conditions de la police. Certains assureurs proposent également séparément les garanties de la petite omnium.

Cause des dommages RC RC + mini omnium RC + full omnium
Dommages corporels et matériels à des tiers x x x
Dommages causés par l’incendie x x
Vol x x
Bris de vitre x x
Collision avec des animaux x x
Forces de la nature : tempête, averse de grêle, etc. x x
Propres dommages matériels x

Les garanties : qu’impliquent-elles ?

Nous vous donnons un aperçu détaillé des différentes garanties. Ainsi, vous savez ce que stipule la législation relative aux assurances et ce que la plupart des assureurs remboursent. 

​Incendie

  • Une destruction partielle ou totale due à l’incendie.
  • Dommages causés par l’incendie, la foudre, une explosion ou un court-circuit.
  • Les dommages dus à l’extinction sont également indemnisés.

​Vol

  • Vol de la voiture ou de certaines parties de celle-ci.
  • Dommages résultant d’un vol.
  • Frais de remplacement des serrures.

Si votre voiture est volée, on considère qu’il y a perte économique totale. Dans ce cas, c’est la valeur vénale ou la valeur agréée de votre voiture qui est remboursée.

Bris de vitre

  • Vitres cassées, fêlées ou éclatées.
  • Vitre avant, vitres latérales, vitre arrière et toit en verre.
  • Les rétroviseurs extérieurs et le verre des phares sont rarement couverts.
  • La cause est généralement sans importance.

Forces de la nature

  • ​Couverture uniquement contre les forces de la nature indiquées dans le contrat.
  • Souvent des dommages causés par la grêle, la tempête, les inondations, les tremblements de terre, les avalanches ou chutes de débris et les éruptions volcaniques.

Collision avec des animaux

  • ​Ici, il s’agit d’une collision avec des animaux. Parfois, on n’indique que les animaux domestiques.

Quand vaut-il mieux choisir une assurance mini omnium ?

S’il est fort probable que vous soyez confronté à l’une des situations ci-dessus, il vaut mieux choisir une petite omnium. Les exemples ci-dessous le montrent.

  • Peter habite une zone boisée où il peut régulièrement admirer les cerfs. Il en a vu un traverser la route très fréquemment. C’est pourquoi Peter a souscrit une petite omnium. S’il entre en collision avec un cerf, il est assuré.
  • Dans notre beau pays qui est la Belgique, une violente tempête n’est jamais à exclure. Ces dernières années, nous sommes de plus en plus souvent confrontés à de forts coups de vent. Si, pour cette raison, une tuile tombe sur votre voiture, la petite omnium couvre ces dommages.
  • Aisha part pour un week-end entre copines et elles décident de covoiturer. Le point de rencontre est Bruxelles. Elle laisse donc sa voiture dans un parking abandonné. De retour, elle constate qu’on est entré dans sa voiture. Aisha peut compter sur une indemnisation des dommages.

Pour les voitures flambant neuves, une full omnium est conseillée. ​

À combien s’élève l’indemnisation pour une mini omnium ?

Ce sont les frais effectifs des dommages qui sont remboursés. Si les dommages sont toutefois si élevés qu’ils dépassent la valeur de votre voiture, un autre règlement sera envisagé. Ce sera alors la « valeur réelle » ou « la valeur agréée » qui sera remboursée.

Valeur réelle : il s’agit de la valeur de votre voiture avant sinistre, déterminée par un expert. Il est tenu compte des éléments suivants : âge du véhicule, kilométrage et valeur de référence sur le marché.

Valeur agréée : une valeur maximum est déterminée dans le contrat avec l’assureur. Ce montant correspond généralement à la valeur catalogue, toutefois diminuée du pourcentage basé sur l’âge du véhicule.