Quand parle-t-on de perte totale de votre voiture ?

Si votre voiture est tellement endommagée que le coût de sa réparation dépasse la valeur qu'elle avait juste avant l'accident, on parle de perte totale économique. S'il est risqué de faire réparer votre voiture, on parle de perte totale technique. Dans les deux cas, votre voiture devient une épave qui a encore une valeur, bien que très faible. 

Que devient l'épave ?

Cela dépend de votre couverture d'assurance : 

  • Assurance mini et full omnium : l'assureur se charge de la vente de l'épave. Vous signez une renonciation à l'épave, autorisant l'assureur à vendre l'épave de votre voiture à ses frais. L'assureur vous verse l'indemnisation prévue dans les conditions générales de votre police et vend l'épave au plus offrant.  
  • Assurance responsabilité civile : vous devez vous charger vous-même de la vente de l'épave. Une fois les dommages évalués, l'expert demandera à des revendeurs professionnels de faire des offres pour racheter l'épave. Ils ont 30 jours pour faire une offre. L'expert vous informe de la personne qui a fait l'offre la plus élevée et de la durée de validité de celle-ci. Vous contactez ensuite vous-même l'acheteur. L'assureur vous verse l'indemnisation prévue dans les conditions générales du contrat, déduction faite du prix de vente de l'épave. 

Vente de pièces détachées

Certains revendeurs achètent des épaves pour les démonter et vendre les pièces encore utilisables sur le marché de l'occasion. Il s'agit généralement de voitures qui sont des pertes totales économiques. Dans le cas des voitures qui ont été déclarées perte totale pour des raisons techniques, il est beaucoup moins probable que l'on puisse encore en utiliser les pièces. 

Si vous travaillez vous-même sur votre voiture et que vous cherchez des pièces d'occasion, vous pouvez vous adresser à un revendeur de ce type. Vous économiserez ainsi beaucoup d'argent. 

Recyclage

En cas de perte totale technique, les épaves partent souvent chez des entreprises spécialisées pour être détruites. Les 135 centres de recyclage agréés dans notre pays doivent disposer des autorisations nécessaires et suivre une procédure stricte : 

  • ​Dépollution : il faut d'abord retirer tous les liquides et certaines pièces de l'épave. Ensuite, les pièces qui sont encore utilisables peuvent être démontées.  
  • Destruction administrative : les documents de bord de la voiture doivent être détruits, la DIV doit être informée de la destruction de la voiture et le dernier propriétaire de la voiture reçoit un certificat de destruction. 
  • Destruction physique : la voiture est broyée ou envoyée dans une usine de broyage . Ce qui reste de la voiture est recyclé autant que possible pour lui donner une seconde vie sous une autre forme.