Qu'entendons-nous exactement par « tempête » ?

La loi stipule que l'on parle de tempête à partir d'une force de vent de 100 km à l'heure. Certains assureurs précisent toutefois qu'ils remboursent les dommages causés par les tempêtes avec des vents soufflant à partir de 80 km à l'heure. Les conditions générales de votre assurance habitation mentionnent la force de vent minimale pour l'indemnisation des dégâts.

Votre propre maison

La garantie dommages dus à la tempête est obligatoire pour toute assurance incendie. Lorsque vous souscrivez une assurance incendie, vous êtes donc automatiquement assuré contre les dommages dus à la tempête. Il peut toutefois y avoir des différences entre les assureurs quant à ce qui est couvert et ce qui ne l'est pas. En général, les choses placées à l'extérieur (par exemple : un trampoline ou des meubles de jardin) ne sont pas couvertes contre les dommages dus à la tempête dans votre assurance contenu. Elles sont explicitement reprises sous les exclusions dans les conditions de la police. 

Pour les dommages que la tempête a occasionnés à votre voiture, vous pouvez faire intervenir votre assurance auto. 

La maison des voisins

Au printemps, une tempête a arraché certaines des tuiles du toit de votre maison et celles-ci ont endommagé une fenêtre de vos voisins. La fenêtre est cassée. Votre assurance incendie paiera la réparation du toit de votre maison et le remplacement de la fenêtre de vos voisins. 

Pendant cette même tempête, un arbre de votre jardin s'abat et fait des dégâts chez les voisins. Dans ce cas, c'est l'assurance incendie des voisins qui remboursera les dégâts. Toutefois, si les voisins peuvent prouver que l'arbre était malade et que c'est la raison de sa chute, vous serez responsable. Vous auriez, en effet, dû le remarquer et vous assurer qu'il ne pouvait pas provoquer des dégâts. Vous pouvez donc être tenu responsable de ces dégâts. 

Ce que vous devez faire

Dès que vous constatez le sinistre, vous devez le signaler à l'assureur. Prenez des photos nettes des dégâts et envoyez-les à l'assureur. Contactez un professionnel qui vous fera un devis pour réparer les dégâts. Dès que vous avez le devis, envoyez-le également à l'assureur afin qu'il puisse calculer l'indemnisation. N'oubliez pas que votre assurance incendie prévoit une franchise. Il s'agit du montant des dommages que vous devez payer vous-même. 

Prenez également des mesures pour éviter qu'il y ait d'autres dégâts. Le toit de votre maison a été endommagé ? Recouvrez-le d'une bâche pour que la pluie ne puisse pas s'infiltrer par le toit et endommager vos murs. Les frais que vous avez engagés pour prévenir des dommages consécutifs seront généralement remboursés par l'assureur.