À partir du moment où vous vous rendez sur la voie publique en auto vous êtes obligé de souscrire une assurance responsabilité civile. La conduite sans assurance n’est pas seulement punissable, elle peut aussi vous coûter cher. Independer.be vous explique les conséquences éventuelles.

Qui doit assurer l’auto ?

Pour protéger les autres usagers de la route, il est obligatoire en Belgique de souscrire une assurance responsabilité civile pour votre auto. Cette assurance indemnise les dommages que vous infligez à des tiers avec votre auto. Même si votre voiture est garée dans la rue, elle doit, selon la loi, être assurée.

En première instance, c’est le propriétaire de l’auto qui a l’obligation de prendre une assurance RC. Mais lorsque vous empruntez l’auto d’un ami par exemple, c’est vous, en tant que conducteur, qui êtes responsable si la voiture n’est pas assurée. En effet, la loi autorise à sanctionner également le conducteur d’un véhicule non assuré.

Depuis juillet 2020, vous n’êtes plus obligé d’avoir le certificat d’assurance, l’ancienne carte verte, physiquement sur vous dans l’auto. L’assureur peut aussi vous le remettre au format numérique, pour que vous puissiez le conserver sur votre smartphone. Toutefois, vous devez toujours pouvoir le présenter en cas de contrôle routier ou après une collision.

De fortes amendes

Les sanctions pour la conduite sans assurance ne sont pas légères. Lorsque l’infraction est constatée, vous risquez une amende allant de 800 à 8 000 euros, une interdiction de conduire allant de huit jours à cinq ans et même une peine de prison allant de huit jours à six mois. Il est aussi possible que votre voiture soit confisquée jusqu’à ce que vous soyez en mesure de présenter un certificat d’assurance ayant une validité minimum de trois mois. En plus de l’amende ou de la sanction, vous devez payer les frais de dépannage et de remisage de l’auto. Ceux-ci peuvent différer d’une commune à l’autre et dépendent entre autres du poids de votre auto.

Risque financier

Les dommages en cas d’accident avec blessé s’élèvent en moyenne à quelque 17 000 euros. Si vous provoquez un accident sans avoir souscrit une assurance RC pour votre auto, la partie adverse s’adressera à vous pour le remboursement de l’intégralité des frais. Vous pouvez aussi être vous-même victime d’un accident de voiture où la partie adverse n’a pas d’assurance RC valide. Si vous avez vous-même une assurance omnium pour votre voiture, vous n’avez pas à vous inquiéter. Votre assureur vous indemnisera pour les dommages et réclamera le montant à la partie adverse. Si vous êtes blessé, votre assurance conducteur paiera vos frais médicaux et les réclamera aussi à la partie adverse.

Si vous n’avez qu’une assurance RC ou une mini omnium, vous pouvez faire une déclaration au Fonds Commun de Garantie Belge . Vous devrez alors démontrer que la partie adverse est responsable de l’accident, sur la base du constat d’accident. Des déclarations de témoins de l’accident et des photos des traces sur la route peuvent étayer votre demande d’indemnisation.

Une assurance auto RC n’est donc pas seulement obligatoire de par la loi, elle vous évitera aussi pas mal de tracas.

Vous recherchez une assurance auto appropriée ? Comparez sur Independer.be

lire aussi sur Independer :

Calculer le prix d’une assurance auto

Changer d’assureur ou modifier votre assurance auto ?

Assurances complémentaires pour une assurance auto

Geef een reactie

Lees onze huisregels.

Independer blog